Parlons histoires

Cher Evan Hansen

La version de Broadway

Bienvenue à nouveau sur mon format d’articles préféré dans lequel je te présente une comédie musicale en vidéo ! Le dernier article de ce genre date d’il y a bien trop longtemps,… parce que ce genre d’article me prend bien trop de temps… Mais trêve de palabre, profite de la vidéo, et tu peux retrouver plus de détails sur le show juste en dessous !

Evan, celui qui motive ma compassion

Je suis sincèrement touchée par la sensibilité et la solitude paralysante du personnage principal. Evan Hansen est la métaphore d’un drame moderne, celui de plusieurs générations marginalisées et dont l’estime personnelle n’est plus garantie, même dans leur foyer.

Evan n’a pas de père présent, comme beaucoup d’enfants issus de famille monoparentale. Et l’absence de la présence paternelle est une blessure qui a fait germer son manque de confiance en lui. Son père absent, c’est comme si ce dernier lui disait « tu n’es pas assez important pour que je passe du temps avec toi ». Evan est donc, celui qui n’est pas important. Et, qui voudra s’intéresser à un tel « loser »? C’est ainsi que nait la solitude.

Une fausse solution avant la vraie

Au début de l’intrigue, le protagoniste est en sévère manque de valorisation et de reconnaissance. Il va trouver ces deux points chez les Murphy. Il y trouvera un père, qui a le souci d’être présent et d’être un soutien pour sa famille. Cynthia, la mère, lui permettra d’avoir un foyer chaleureux que sa propre mère ne peut pas lui offrir car elle travaille pour subvenir à leurs besoins. Et Zoé sera la preuve qu’aussi insignifiant qu’il croit être, une femme peut voir de la valeur en lui.

Le problème, c’est que leur relation est bâtie sur un mensonge et elle repose sur la blessure du double deuil que vivent les Murphys. Celui d’avoir perdu un fils, mais aussi celui d’avoir échoué à comprendre ce fils.

La relation d’Evan avec les Murphy devait inévitablement s’écrouler. Mais ce fut pour leur bien à tous. La famille, put finalement faire le deuil de ne pas avoir su comprendre leur fils, qui jusque là était caché par les mensonges d’Evan. Et Evan lui même, s’est retrouvé seul face à ses propres démons. Alors, il a pu se découvrir une alliée véritable et légitime : sa propre mère.

Cher Evan Hansen : Face à face douloureux mais nécessaire

Cher Evan Hansen, c’est l’histoire de la vie et du choix qui nous incombe tous de chasser des chimères ou de faire face à soi même, de jeter un coup d’oeil dans le miroir et de regarder vraiment qui nous sommes pour nous mêmes.

Mais il y a beaucoup d’espoir à retirer de cette histoire, car c’est précisément lorsqu’Evan a enfin été à 100 % honnête sur son propre état qu’il a pu trouver son alliée et qu’il a pu apercevoir une lueur d’espoir dans les ténèbres qui l’entouraient.

Deux choses lui ont permis d’aller mieux. L’amour de sa mère d’une part et le fait de se rendre compte que malgré tout, il a fait une belle chose : réhabiliter le verger et lancer un mouvement national de bienveillance.

« … de ce que le coeur est plein la bouche déborde »

Parlons en, d’ailleurs, de ce mouvement, le Connor Project. Parce qu’il recevait enfin ce qui lui manquait le plus, de la reconnaissance et de la valorisation, il est devenu, sans même s’en rendre compte, une source de reconnaissance et de valorisation.

Mieux encore, ceux qui souffraient du même genre de problèmes que lui ont pu trouver une lueur d’espoir ainsi qu’une piste pour s’en sortir. Comme souvent chez les humains, quand l’un d’entre nous trouve une solution, il ne peut s’empêcher d’en parler. Surtout quand ça peut changer la vie.

Le héros caché

J’aimerais revenir sur le personnage de Heidi, la mère d’Evan. Pour moi, elle est le héros de cette histoire. Elle n’est pas le personnage principal, tu l’auras compris, mais elle sort vraiment du lot car c’est la seule qui sait exactement qui elle est et quelle est sa place.

Contrairement aux autres personnages, elle ne ment pas. Et quand il est question de reconnaitre ses erreurs elle le fait sans détour, dans le but de s’améliorer. Ce qui est très interpelant pour moi, c’est que c’est elle, représentante de la vérité, qu’Evan redoute pourtant tellement, qui finit par « sauver » son fils.

Comme quoi, Evan avait raison : personne n’est tout seul, même pas lui, même pas après tout ce qu’il a fait.

Mes chansons préférées

C’est dur de choisir ! Je les aime toutes, tellement elles sont pleines de sens. Aussi, je te donnerai pour cette fois un top 3 des chansons à écouter absolument, même si tu oublies tout le reste.

1.Waving through a window

C’est le hit de toute la comédie musicale et celle qui a été la plus reprise. Présente dans le film également, Waving through a window c’est tout simplement l’ADN de Dear Evan Hansen. C’est la deuxième chanson dans l’ordre chronologique de la comédie musicale live et c’est juste après que Connor agresse Evan parce que ce dernier a rigolé.

2.You will be found

Deuxième hit du show, et également présente dans le film, cette chanson se situe à l’apogée de l’histoire, alors qu’Evan est plus proche que jamais des Murphy. You will be found, (littéralement « tu seras trouvé ») c’est le discours qui est prononcé pour l’évènement d’ouverture du Connor Project et qui devient viral. Le bonus c’est que French Broadway l’a reprit en français et que tu peux l’écouter en cliquant ici.

3.Disappear

Pour moi c’est la grande oubliée du film. Dans la comédie musicale, cette chanson introduit la réflexion qui va pousser Evan à créer le Connor Project. C’est un dialogue entre un Connor imaginé et Evan, lui même. Et si You will be found contient des petites pépites de réflexion, elle n’est que la conclusion de Disappear. Pour avoir la logique complète il faut écouter les deux.

Cher Evan Hansen, conclusion

Je pourrai encore parler de Dear Evan Hansen pendant des heures et écrire au moins un mémoire sur la problématique…

…mais attends… j’ai continué à en parler ! Sur mon second blog chrétien ! Oui oui, chrétien ! Et nous parlons de la volonté désespérée d’Evan d’être vu et entendu, volonté qui nous a tous animés à un moment. La question est donc : qu’est ce que cette volonté profonde a à faire avec le fait d’être chrétien ? Si tu meurs d’envie de le savoir, déjà, je comprends, le suspens est à son apogée. Ensuite, n’attend plus ! Tu peux lire l’article de mon second blog ici.

Affiche de Dear Evan Hansen
Affiche de Dear Evan Hansen

MAIS n’oublie pas de me faire part de ton retour sur cet article en commentaire ! Et si tu aimes le concept libre à toi de découvrir mon dernier article du même genre sur West Side Story.

Laisser un commentaire