Fred Astaire
Parlons histoires

Fred Astaire

Aujourd’hui, lecteur nous nous attaquons à un personnage dont nous avons tous entendu parler mais que nous connaissons assez peu, finalement. Nous savons que Fred Astaire, c’est quelque chose, mais il est quand même mort en 1987… Certains de ceux qui sont nés cette année-là sont déjà parents !

Cet article est donc à l’intention des millennials et de la génération Z (dont je ne fais pas partie du fait que j’ai écrit « génération Z » et pas « gen Z »… fallait que ce soit compréhensible par tous, que voulez vous…). Replongeons nous donc dans l’histoire de ce que je qualifierai de morceau culturel d’anthologie que fut Fred Astaire !

Fred et Adele Astaire

Il faut savoir que dans la famille Austerlitz, ce n’était pas le petit Frederick qui devait être la star de la famille, mais sa soeur, Adele, de 3 ans son ainée. Né tous les deux au Nebraska d’un père Autrichien et d’une mère Alsacienne, la famille déménage à New York après que Papa Austerlitz fit faillite dans le commerce de la bière.

Et ce fut finalement une aubaine pour le frère et la soeur qui eurent accès au monde de l’entertainment. Adele prit des cours de danse et entraina petit à petit son petit frère (de 5 ans au début) dans son sillage. Les deux formèrent un duo et on conseilla à maman Austerllitz de les mettre au music hall, un parcours très commun pour la période.

Au début, Fred n’est pas aussi à l’aise que son ainée mais il gagne petit à petit en assurance, si bien que quand les deux ont la vingtaine leur succès est fait sur les scène de comédies musicales de Londres et New York. Mais en 1932, c’est la fin du duo Astaire qui avait prit le nom de jeune fille de leur grand mère paternelle. Adele se marie avec Lord Charles Cavendish et prend sa retraite d’artiste.

Adele et Fred Astaire

Fred Astaire, Carrière solo

Fred est en solo désormais et sa carrière n’est pas vraiment assurée. Rappelle toi, lecteur, au début, c’est Adele la star, pas lui.

Mais petit à petit, notamment grâce à des collaborations prestigieuses comme celle avec les frères Gershwin, Fred se taille une solide réputation dans le monde des comédies musicales live. Mais c’est une nouvelle scène qu’il va conquérir et qui lui assurera la célébrité dont il jouit encore aujourd’hui : la scène des plateaux d’Hollywood.

A lire aussi : George et Ira Gershwin

1933 est une année charnière pour lui sur plusieurs niveaux. Fred a 34 ans et il épouse Phyllis Potter. Mais il tourne aussi son premier film avec Ginger Roger. Et soyons clair, lecteur, le duo de l’acteur et de l’actrice dans le film Carioca marcha si bien que Fred Astaire et Ginger Roger tournèrent en tout 10 films ensemble. Katherine Hepburn aurait dit : « il lui donne de la classe, elle lui donne du sex appeal« .

Ginger Roger et Fred Astaire
Ginger Roger et Fred Astaire

Mais si l’alchimie du couple plait tant aux spectateurs, les deux acteurs ne s’entendent pas toujours et au bout de 9 films ils décident de se tourner vers d’autres partenaires pour partager l’écran.

Fred Astaire a d’ailleurs tourné avec d’autres grands noms du cinéma. On peut citer Cyd Charis de 23 ans sa cadette avec qui il partage l’affiche dans Tous en Scène en 1953. Ce film reste d’ailleurs l’un des plus importants de la carrière d’Astaire.

Cyd Charis et Fred Astaire
Cyd Charis et Fred Astaire

L’acteur a aussi joué avec Judy Garland (la star du Magicien d’Oz) dans Parade de Printemps. Il était prévu que les deux performers se retrouvent pour un deuxième film mais finalement c’est Ginger Roger qui remplaça Judy Garland pour un ultime film avec le couple prestigieux, Entrons dans la danse.

Judy Garland et Fred Astaire
Judy Garland et Fred Astaire

Mais une rencontre qui était très certainement attendue par tous les fans du genre comédie musicale, c’était celle de Fred Astaire et Gene Kelly. Comment te dire, lecteur,… Fred Astaire est le roi des comédies musicales des années 30 et 40, Gene Kelly est celui des comédies musicales des années 50 et 60. La rencontre des deux, c’est le choc des titans, c’est comme si Shakespeare et Molière écrivaient une pièce de théâtre ensemble ou que Ronaldo et Mbappé jouaient dans la même équipe !

Fred Astaire et Gene Kelly
Fred Astaire et Gene Kelly

Pourtant, dès 1946 Fred avait annoncé prendre sa retraite. Mais on a pu le voir apparaitre dans plusieurs films jusqu’en 1968 pour les comédies musicales (sa dernière fut La Vallée du Bonheur) et jusqu’en 1981 pour les films « normaux » (son dernier fut Le Fantôme de Milburn).

Fred Astaire dans le fantôme de Milburn
Fred Astaire dans le fantôme de Milburn

C’est en 1987 que le grand acteur, chanteur et danseur que fut Fred Astaire, mourut, laissant derrière lui plus de 40 films.

Fred Astaire, ce qu’on peut déduire de ce qu’il était

D’un point de vue artistique

D’un point de vue artistique, l’acteur apporte une touche de style commune à tous ses films. Sa tenue signature est d’ailleurs assez datée pour l’époque. Les gens ne s’habillaient déjà plus comme ça. C’est donc une certaine dose de classe que Fred apporte, avec un goût assez agréable de ce qui est familier (on dirait presque qu’il était vintage avant l’heure !).

Quand il commença à tourner des films, il dut recommencer sa carrière presque de zéro, parce que son public habituel était celui de la haute société. Le 7e art quand à lui est un art populaire, surtout à cette époque et les premières productions se limitent beaucoup à filmer en plan fixe. Avec Fred Astaire, la caméra commence à suivre les mouvements du danseur et à apporter une expérience différente au spectateur.

De plus on commence à affiner les intrigues des films et Fred Astaire est l’un des premiers à incarner un personnage beau, mais drôle. Au lieu d’avoir systématiquement un apport comique venant d’un personnage secondaire qui n’a pas d’autre utilité, on retrouve une « distribution » de l’humour plus naturelle.

D’un point de vue humain

La vie privée

Fred Astaire est encore maintenant décrit comme un homme simple et d’une humilité remarquable pour le milieu dans lequel il évoluait. Il était intransigeant sur sa vie privée, la gardant pour toujours à l’écart de la scène publique. A tel point que lorsqu’il fut annoncé en décembre 2021 la sortie prochaine d’un biopic retraçant l’histoire de l’acteur, certains fans émirent quelques critiques.

Astaire ne fut marié avec Phyllis Potter que 21 ans, cette dernière est morte d’un cancer à 46 ans. Il ne se remaria qu’à 81 ans avec Robyn Smith de 45 ans sa cadette.

Fred était féru de skateboard qu’il ne commença à pratiquer que passé 70 ans. Je sais pas pour toi, lecteur, mais cette découverte m’arrange : mon grand père voulait se remettre au sport. Je sais maintenant quoi lui proposer.

Le travail derrière le talent

Mais aux yeux du monde entier, Fred Astaire reste un acteur, chanteur et danseur des comédies musicales d’avant. Et je crois que le monde a raison. Qu’on aime le genre ou pas, on est forcé de reconnaitre son talent. Car l’artiste n’est pas de ceux qui pouvaient compter sur leur look, leur fortune ou leur connaissance pour faire carrière. Nous l’avons vu, Fred était issu d’une bien modeste famille et il n’était pas beau, ni aujourd’hui ni pour les standards de l’époque.

C’est donc bien grâce à la qualité de son travail qu’il est devenu ce qu’il est. Son intransigeance sur la qualité lui valut d’ailleurs une forte opposition quand il imposa la présence de musiciens noirs à l’écran. Il ne révolutionna pas l’Amérique raciste de l’époque, bien sûr. Mais il était assez clairvoyant pour voir le talent où il se trouvait, peut importe les origines ethniques. A mon sens, c’est aussi ce qui lui permit de durer autant au cinéma de son vivant et de passer à la postérité comme un homme respectable à sa mort.

Qu’en penses tu lecteur ? Connaissais tu déjà le personnage ? As tu apprécié ce petit résumé de sa vie ? Dis le moi en commentaire !

Et pour plus de détails je t’invite à écouter le podcast Au coeur de l’histoire : Fred Astaire du music hall au cinéma

2 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :